Obninsk

Venez découvrir la Russie, toute la Russie!
salador
Messages : 785
Inscription : sam. avr. 16, 2011 8:38 pm

Re: Obninsk

Messagepar salador » lun. janv. 16, 2012 6:22 pm

En disant conneries, je ne sous entendais pas "stupidités", mais plutot des choses qui ne vont pas dans le sens du peuple.

J'ai lu à droite à gauche qu'il n'avait pas dit que c'était la chute de l'URSS en elle-même qui était une catastrophe, mais plutot la brutalité de cette chute, qui a entrainé une catastrophe sur le niveau de vie des russes.
Il sous entendait que cela aurait du plutot se faire graduellement, de manière moins brutale, en planifiant "l'après", afin d'éviter le chaos qui a réellement eu lieu; et de parole de mes nombreux amis russes, "l'ère Poutine" est infiniment plus agréable et confortable que l'après "chute de l'URSS".

Attention, pour ce qui est des propos de VVP, ce n'est pas mon avis personnel, je ne sais pas ce qu'il en est vraiment, je cite ce que j'ai lu sur le net.
Pour bien rêver, la première action à faire est de se méfier de la télévision. La télévision est l’arme de la société de consommation contre le rêve, contre les alternatives.

Léo

Re: Obninsk

Messagepar Léo » lun. janv. 16, 2012 9:26 pm

Oui, il ne sert à rien de regarder par-ci par-là dans les cas comme ça, mais il faut voir la citation originale et officielle. C'était en avril 2005, dans son Adresse au parlement, donc il s'agit non pas d'un truc dit à la va-vite et sans réfléchir, mais de quelque chose de mûri, préparé. Et c'est énorme.
Le texte intégral est p.ex. là : http://www.rg.ru/2005/04/26/prezident.html
Voici le § incriminé :
"Прежде всего следует признать, что крушение Советского Союза было крупнейшей геополитической катастрофой века. Для российского же народа оно стало настоящей драмой. Десятки миллионов наших сограждан и соотечественников оказались за пределами российской территории. Эпидемия распада к тому же перекинулась на саму Россию."


Par quelque bout que l'on prenne, on ne peut absolument pas interpréter différemment, la logique est claire et nette : DANS LE MONDE, DE 1901 A 2000, LA PLUS GRAVE CATASTROPHE GÉOPOLITIQUE, CA A ÉTÉ L’ÉCROULEMENT DE L'URSS, QUANT AU PEUPLE RUSSE CELA A ÉTÉ CARRÉMENT UN DRAME.
Que reproché-je à cette phrase ? Son russocentrisme évidemment, mais ce n'est pas le plus grave ; et surtout l'ignorance et le mépris pour des choses autrement plus graves hélas, qui donc pour Poutine n'ont pas d'importance. Et cela n'est pas un simple "oubli", car on sait hélas fort bien que du sous-marin "Koursk" au Beslan et théâtre Nord-Ost et la 2nde guerre tchétchène, M. Poutine n'estime pour rien la vie humaine, en cela il est un digne héritier de Staline.
C'est révélateur : la suite du texte enfonce le clou, il parle du fait que des dizaines des millions de Russes se sont retrouvés en dehors du territoire russe (problèmes des minorités russes dans les pays baltes, en Asie centrale...), que l'épargne des Russes a perdu toute valeur, que des entreprises ont fait faillite, que l'économie s'est écroulée, que la pauvreté est devenue la norme, etc. Autrement dit, sauf une allusion au terrorisme, TOUTE la suite du texte est accentuée sur les aspects économiques. Il est archi-clair que la crise de 1989/1993 a été TRÈS DURE en Russie, héritage direct de la faillite des derniers gouvernements communistes et nullement due à ceux qui ont "encaissé" la responsabilité aux yeux de la population (Tchoubaïs, Gaïdar, Eltsine, Nemtsov, etc.) ; mais de là à mettre cela au-dessus des 2 guerres mondiales et des génocides p.ex., ce n'est pas seulement ignoble, c'est aussi un crime contre l'histoire, une offense faite à l'humanité.


Revenir vers « Ville à ville »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité