Ekaterinbourg (Partie V)

Venez découvrir la Russie, toute la Russie!
Bill

Ekaterinbourg (Partie V)

Messagepar Bill » mar. déc. 11, 2007 10:23 pm

V. A l'ouest de l'Isset


Image

Notre promenade va maintenant se poursuivre à l'ouest du centre ville. Nous regagnons une nouvelle fois la rivière Isset (река Исеть), grossie par de récentes pluies. En parcourant ses berges, derrière le grand parc botanique et paysager (à droite), nous apercevons un grand édifice au dôme futuriste qui n'est autre que le cirque (Екатеринбургский государственный цирк им.В.И.Филатова, ул. 8 марта, 43). Achevé en 1980, à l'angle des rues Kouïbychev et du 8-mars (ingénieur N.V. Nikitine, architectes I.L. Chvatsbreim, M.F. Korobov), ce bâtiment abrite une arène de 2500 places et un manège pour les entraînements. Une Maison des artistes du cirque (Дом артистов цирка) est située à proximité. C'est l'un des plus fameux cirques russes dont la troupe a remporté de nombreux concours internationaux.

Image
Le cirque d'Ekaterinbourg situé en bordure de la rivière Isset - © 2004 Denis Vedernikov & Nikolaï Vassiliev.

Image

Façade du cirque (Екатеринбургский госцирк имени Валентина Ивановича Филатова) avec ses sculptures représentant chacune une discipline différente (clowns, équilibristes, dresseurs...). La structure extérieure du dôme supporte, grâce à un système de câbles de traction métalliques, le chapiteau (il n'en existe que deux de ce type au monde, l'autre se trouvant au Brésil). Le cirque porte le nom de Valentin Ivanovitch Filatov, fameux dresseur d'ours né à Ekaterinbourg (1920-1979) et dont les enfants perpétuent la tradition. Le premier cirque d'Ekaterinbourg fut construit en 1883 sur l'ancienne place Drovianaïa, l'actuelle place de la Commune de Paris. Lui succéda un nouveau cirque-théâtre sur cette même place en 1909, bâtiment qui brûla en 1912. Le théâtre d'opéra et de ballet fut bâtit à son emplacement. A partir de 1933, le cirque d'état occupa un bâtiment en dur situé rue Kouïbychev, édifice qui partit en fumée en 1976. Le nouveau cirque date de 1980.


Image

Vue, en contrebas de la terrasse devant le cirque, de la rivière Isset (река Исеть) et du pont de la rue Kouïbychev On aperçoit dans le lointain le grand dôme de l'église-mémorial-sur-le-sang. A proximité se dresse la tour de télédiffusion inachevée.


Image
Le cirque et la tour de télédiffusion inachevée - © roller.urai.ru.

Image
Le corps principal de la tour de télédiffusion inachevée (220 m) d'Ekaterinbourg - © 2003 1723.ru.

Non loin du cirque se trouve une sorte de gigantesque cheminée de 220 mètres de haut qui n'est autre que la carcasse en béton de la tour de télédiffusion commencée dans les années 1980 (projet analogue à la tour d'Ostankino de Moscou) et restée depuis inachevée faute de financement adéquat (недостроенная телебашня). Etonnamment accessible et non surveillée, cette construction a une très mauvaise réputation et est parfois appelée la « Tour de la Mort » («Башня смерти», ou «Башня-убийца», ou encore «Телебашня самоубийц») car ayant tué au moins onze personnes (en général des jeunes gens) qui ont tenté de la gravir (ou de s'y jeter) ces dernières années... Il a été décidé fin 2006 de terminer la construction de la tour. Elle devrait être achevée en 2011 et atteindre plus de 420 mètres de haut. Marché attribué en mai 2007.


Image

La cathédrale Alexandre-Nevski (Александро-Невский собор) est la principale église du nouveau monastère de Tikhvine (Ново-Тихвинский женский монастырь) situé tout au bout de la rue des Décembristes. Conçue dans les années 1810 dans un style classique tardif, elle ne fut édifiée qu'entre 1814 et 1852 près d'un orphelinat (le futur couvent) et fut dédiée au tsar Alexandre Ier et à son protecteur, le grand prince Alexandre Nevski. Fermée en 1930, mutilée à l'époque soviétique, la cathédrale servit d'entrepôt d'armes et abrita, à partir de 1961, un planétarium et une partie du musée régional. Rendue à l'Eglise orthodoxe russe en 1991, trois ans avant la renaissance du couvent. Ce n'est qu'en 2005 que le musée régional quitte définitivement le bâtiment, abandonné dans un état lamentable et sans décoration (l'intérieur avait été divisé en plusieurs étages). Les travaux de restauration devraient redonner à l'édifice sa splendeur passée.

Image
La cathédrale Alexandre-Nevski (1814-1852) du nouveau monastère de Tikhvine à Ekaterinbourg en 1910 Sur un projet des architectes pétersbourgeois Charleman et Visconti, en collaboration avec M.P. Malakhov (collection Prokoudine-Gorski).

Image
L'ensemble du nouveau couvent de Tikhvine dont la construction a débuté dès 1796 et s'est prolongée dans les premières décennies du XIXe siècle (à droite la cathédrale Alexandre-Nevski) - photographie du début du XXe siècle.


Image

Monument moderne en granit en souvenir des Décembristes (памятник Декабристам), dont nous avons déjà relaté l'histoire, inauguré le 14 décembre 2000 pour le 175e anniversaire de l'insurrection survenue sur la place du Sénat à Saint-Pétersbourg, par les descendants reconnaissants de ceux qui participèrent malgré eux, sur le chemin du bagne vers la Sibérie, au développement économique et culturel de l'Oural («Посвящается славным сынам Pоссии, чей вклад в экономическое и культурное развитие Урала помнят благодарные потомки»). Une réalisation du sculpteur Valentina Sokolova et de l'architecte Iouri Sytchev, placée au carrefour des rues des Décembristes et du 8-mars, face à l'école de l'Administration (Академия Госслужбы) et de l'Institut de Génie Civil (Монтажный колледж).


Image

Cette chapelle, dédiée au souvenir du grand prince russe Alexandre-Nevski ainsi qu'au tsar Alexandre II qui abolit le servage en Russie et fut assassiné à Saint-Pétersbourg, se trouve dans le parc de dendrologie (Часовня во имя Александра Невского в Дендрологическом парке-выставке), grand jardin botanique où ont été plantées près de 350 espèces d'arbres et d'arbustes différents, situé entre les rues du 8-mars, Kouïbychev, Radischev et la rivière Isset. Eglise construite en 1881 peu après l'attentat contre d'Alexandre II, consacrée en 1890, fermée en 1927 après la Révolution (servit d'entrepôt) et restituée à la religion en 1995.


Image

Plus à l'est, gardant l'entrée du cimetière Ivanovski, la cathédrale Saint-Jean-le-Précurseur toute de bleu vêtue (Иоанно-Предтеченский (Ивановская) Кафедральный собор при Ивановском кладбище, ул. Pепина, 6а). Construite en 1846 grâce aux moyens financiers du marchand E.A. Téléguine (enterré à proximité), consacrée en 1860. Les chapelles latérales dédiées à Saint-Nicolas et à Notre-Dame-Consolatrice ont été ajoutées dans les années 1880. Eglise restée ouverte à l'époque soviétique, devenue cathédrale en 1943 par oukase du Patriarche. Architecture caractéristique des églises de la seconde moitié du XIXe siècle avec des éléments de style russe et de style baroque. Façades ornées de moulures et de peintures décoratives.

Image

Image


Image

Le Stade Central («Центральный стадион», ул. Pепина, 5), architectes K.K. Nikouline, S.A. Vasiliev, I.A. Vladimirski, est l'un des 14 complexes sportifs de la ville. Avec une capacité de 25.000 spectateurs, il est essentiellement destiné aux compétitions de football et d'athlétisme. Il abrite notamment, en alternance avec l'autre grand stade de football qu'est l'« Ouralmach », les matches de l'équipe locale du F.K. « Oural » qui joue en première division du championnat russe.

Image
La foule se presse à l'entrée du nouveau stade, en 1965...


Image

En redescendant vers la perspective Lénine, à l'extrémité ouest de celle-ci, sur la place des Communards de l'Oural, se dresse depuis 1959 l'obélisque en granit du monument aux morts de la guerre civile (architectes V.F. Potapov, B.A. Izmodenov) au pied duquel brûle la flamme éternelle (Вечный огонь).

Image
Au pied de l'obélisque du monument aux morts (обелиск у вечного огня), place des Communards de l'Oural, cette inscription : « Gloire éternelle aux militants de la révolution, héros de la guerre civile dans l'Oural, qui ont donné leur vie pour l'avenir radieux de l'humanité – le Communisme ! ». Remarquez les trois mots de la phrase surlignés de rouge (plus ou moins bien effacé) : Борцам ... за ... коммунизм!


Image

En poursuivant notre descente vers la rue Moskovskaïa, de l'autre côté de la place des Communards de l'Oural, nous passons devant le palais de la Jeunesse (Дворец молодёжи, пр. Ленина, 1) dessiné par l'architecte G.I. Béliankine (entre autres) et construit en 1973. Haut-relief moderne et original en façade. Institut pédagogique, centre social et culturel pour les jeunes, mais aussi complexe sportif (patinoire, piscine, sauna, fitness...), centre de conférences, d'expositions et de spectacles. Belle mosaïque à l'intérieur du bâtiment.


Image

La troupe du théâtre académique d'art dramatique, dont la première saison a débuté en octobre 1930, a emménagé dans ce bâtiment moderne situé sur une vaste esplanade face à la retenue du barrage sur l'Isset, en 1990 (Академический театр драмы, пл. Октябрьская, 2). Le premier théâtre de la ville a été construit en 1845.

Image
Entrée du théâtre d'art dramatique (главный вход академического театра драмы). Le mur de la galerie est couvert d'immenses panneaux en bois sculptés.


Image

Sur cette même esplanade, dominant le site et visible de loin, l'immeuble de 23 étages de l'administration de la région de Sverdlovsk (здание Правительства и Думы Свердловской области, пл. Октябрьская, 1) date de 1982. Il a d'abord hébergé les instances du comité exécutif du soviet de la région dirigé par un certain Boris Eltsine, premier secrétaire du comité de Sverdlovsk du Parti Communiste de l'URSS. Le protégé d'Eltsine et actuel gouverneur réélu de la région s'appelle Edouard Rossel (Эдуард Эргартович Pоссель). Cet « iceberg au milieu de l'océan » a été parfois surnommé par les locaux « la Maison Blanche » (Белый дом), mais aussi, et avec un certain humour, « le Membre du Parti » (Член партии) ou « la Dent de Sagesse » (Зуб мудрости)... ;)

Image
Le gratte-ciel de l'administration de la région de Sverdlovsk vu depuis le toit de l'hôtel « Tourist » - © 2004 N. Lazarenko.


Image
(Cliquer pour voir une image agrandie)

Panorama de la rive gauche de l'Isset (Городской пруд) vu vers l'est depuis l'esplanade de la place Oktiabrskaïa, au pied de la tour du gouvernement de la région. Au centre, dominant le paysage, l'église-mémorial-sur-le-sang (Храм-на-Крови во имя Всех Святых в Земле Pоссийской Просиявших), à sa droite l'église de l'Ascension (Храм в честь Вознесения Господня церковь на Вознесенской горке) et la résidence du patriarche (Патриаршее подворье) avec son église aux coupoles dorées (Храм во имя Святителя Николая). En contrebas, le quartier littéraire (Литературный квартал).


A suivre : partie VI - http://www.vivreenrussie.net/forum/view ... 3116#83116

alicerobert
Messages : 1
Inscription : mar. mars 05, 2013 3:17 pm

Re: Ekaterinbourg (Partie V)

Messagepar alicerobert » mar. mars 05, 2013 3:18 pm

Спасибо ... Я люблю этот форум очень много, потому что это очень информативно ...
certkiller practice study guides certkiller practice study guides
comptia security+ comptia security+
gre exam gre exam
gre practice test gre practice test
ged test ged test


Revenir vers « Ville à ville »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités