Omsk et ses églises (2)

Venez découvrir la Russie, toute la Russie!
Bill

Omsk et ses églises (2)

Messagepar Bill » mer. nov. 26, 2008 12:36 am

Je continue la promenade... (sauf mention contraire, photos de 2008 de moi)


Image

Au bout de la rue de Tara, la cathédrale de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix (panorama ci-dessous (c) DR)

Image


Tout au bout de la rue de Tara, rue Rabinovitch, à l'opposé de la voie désormais piétonne par rapport à la porte du même nom, vestige de l'ancienne forteresse, située non loin de la place centrale de la cathédrale de la Dormition, se dresse le "paquebot blanc" de la cathédrale de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix (Крестовоздвиженский собор / Кафедральный собор Воздвижения Честного Животворящего Креста Господня, ул. Тарская).

Image Image

Une vue de l'église au début du XXe siècle.


Cette église a été bâtie entre 1865 et 1870 selon un projet des architectes d'origine allemande F.F. Wagner et E.I. Ezet (sensiblement modifié par K. Lazarev) pour le compte du riche marchand kazakh G.P. Andréïev et également grâce aux dons des habitants d'Omsk (civils, fonctionnaires, militaires, cosaques...) et d'autres villes sibériennes.

C'est un édifice à deux corps comprenant l'église elle-même avec son abside semi-circulaire et l'entrée sous un clocher à trois niveaux, le tout situé dans le même alignement. Le volume principal est de forme carrée avec quatre piliers porteurs dont les arcs de voûte supportent un tambour octogonal couronné d'un dôme à "arêtes" au décor végétal doré et lui-même coiffé d'un lanternon à huit pans chapeauté du bulbe sommital. La forme du toit rappelle le style Renaissance tardive allemande. Ce style se retrouve d'ailleurs au niveau de la seconde galerie du clocher à étages et sur le tambour du dôme principal avec des pilastres d'ordre dorique séparés et appariés. Les portes et fenêtres sont en arc plein cintre et les tympans sont ornés de lucarnes. Le style est rehaussé par des hauts portails avec des escaliers à plusieurs degrés organisés sur trois côtés du bâtiment. L'arche du portail réunit la porte d'entrée et les fenêtres appariées au-dessus. Les archivoltes à médaillon sont empruntées à l'architecture Renaissance précoce. L'architecture de l'église exprime la dualité des styles "occidentophiles" et "slavophiles" qui s'est souvent refletée dans l'oeuvre des architectes provinciaux en Russie à cette époque. L'intérieur de l'église a été achevé au début des années 1900 sur le modèle de Saint-Vladimir de Kiev. L'autel principal de l'église, dédié à l'Exaltation-de-la-Croix fut consacré en septembre 1870 et celui de sa chapelle latérale, dédié à la l'icône de la Mère-de-Dieu-qui-apaise-Tous-les-Chagrins, en février 1896.

Image Près de l'église s'est ouvert en 1891 une école pour jeunes filles pauvres. Après la Révolution bolchevique, dans les années 1930, plusieurs religieux et dignitaires de la paroisse furent condamnés pour activités contre-révolutionnaires et anti-soviétiques et emprisonnés dans des camps. Certains furent fusillés. Vouée à la démolition pour laisser place à la construction d'une école, l'église fut finalement fermée en 1936. Miraculeusement sauvegardée, elle abrita un temps une fabrique de chaussures et une annexe de théâtres avant de rouvrir officiellement fin 1943, lors de la Grande Guerre patriotique, alors qu'un dégel autorisait le clergé à récupérer certains bâtiments, Staline ayant trop besoin de l'intermédiaire de l'Eglise pour gonfler le patriotisme et collecter des fonds pour la défense du pays. Entre 1943 et 1946, l'église devint la cathédrale de l'évêque de Novossibirsk et de Barnaoul Bartholomée. Elle gardera son statut de cathédrale jusque dans les années 1980 avant de passer le flambeau à l'église cosaque Saint-Nicolas. Des restaurations eurent lieu en 1984 et le bâtiment retrouva ses coupoles dorées. Deux nouvelles chapelles latérales furent construites en 1989 (V.A. Baranov), rompant l'harmonie que dégageait jusqu'alors l'édifice. Les intérieurs ont été refaits à cette époque. Un bâtiment administratif a enfin été érigé à proximité en 1998.


Image

Image

Image

Image

Image

L'iconostase à 5 rangs de la cathédrale.

Bill

Messagepar Bill » mer. nov. 26, 2008 9:08 pm

Une autre vue plus aérienne de la cathédrale de l'Exaltation-de-la-Croix d'Omsk permettant de mieux apprécier la géométrie de l'édifice (photo extraite de l'ouvrage "Омск волею Петра Великого" (Omsk, par la volonté de Pierre le Grand) - (c) Арена издательство, 2008). Comme indiqué plus haut, les deux petites chapelles latérales ont été rajoutées en 1989 seulement.

Image

Bill

Messagepar Bill » mer. nov. 26, 2008 11:59 pm

Image Image
(vue ci-dessus (c) 2008 éditions Arena)

L'église de l'Icône-de-la-Mère-de-Dieu "Joie des affligés" (церковь во имя иконы Божией Матери "всех скорбящих Радости" расположена на территории военного госпиталя, ул. Гусаров 4) se situe au milieu du parc de l'hôpital militaire, sur une hauteur qui domine la rivière Om, dans le centre ville. Elle est en principe réservée au malades et personnels de l'hôpital, bien qu'elle soit aussi accessible au simple visiteur par un accès côté pont Frouzenski (passerelle et escalier depuis la rue qui longe l'Om, en contrebas).

Image L'église sur une vue ancienne datée des années 1910.

L'hôpital militaire d'Omsk (créé en 1776) a été transféré en 1820 de l'ancienne forteresse vers la terrasse du fortin Boutirski dominant la rivière Om. Une chapelle en bois y fut érigée en 1825, chapelle transformée en église en 1848, laquelle fut rattachée à la cathédrale de la Résurrection (aujourd'hui disparue). L'église de l'hôpital deviendra indépendante en 1854 (dans cette église pria le grand Dostoïevski). Délabrée, elle fut démolie en 1857. Dans l'attente de la construction d'un nouveau temple, une église fut par la suite hébergée à partir en 1875 dans un bâtiment administratif, avec un clocher extérieur érigé en 1885. L'élévation d'un nouvel édifice en pierre, tant réclamé par le père Serebrennikov au responsable du Génie de la circonscription militaire, ne fut envisagée qu'au début du XXe siècle sur un projet de l'architecte Alexandre I. von Goguen. Commencée en 1903, interrompue un temps au moment de la guerre contre le Japon, la construction s'acheva en 1906, année de la consécration de la nouvelle église.

Image
Une vue actuelle (photo (c) 2008 Subser)

Comme d'autres églises construites selon les plans de von Goguen - célèbre architecte russe et académicien de renom de ce début du XXe siècle (1856-1914), il est à l'origine de plus d'une trentaine de bâtiments de Saint-Petersbourg (dont la grande mosquée, le palais Kchessinskaïa, le Cercle des officiers, des églises...) -, cet édifice reprend l'architecture des bâtiments religieux russes du XVIIe siècle. La seule vue de l'aspect initial de l'église est une photo publiée dans une monographie de G.A. Tsitovitch parue à Piatigorsk en 1913. Le bâtiment offre l'aspect d'un volume rectangulaire orienté est-ouest avec des portails côté ouest, deux sur les façades sud et nord et une abside à l'est. Au-dessus de la façade occidentale s'élève un clocher de forme octaédrique à baies, orné d'un décor original, achevé par un toit à chatior percé d'ouvertures vers les points cardinaux et d'un bulbe en "pomme de pin". Ce clocher est flanqué de chaque côté de deux autres chatiors à bulbes. Au-dessus de la nef, un chatior à bulbe similaire sur un large tambour octaédrique à fenêtres plein cintre appariées (probablement aveugles dès l'origine), également percé d'ouvertures à casquettes. Les portails possèdent une couverture complexe à plusieurs rangées de frises, un tympan en hémicycle orné d'arcatures et des angles flanqués de demi-colonnes. Les façades nord et sud sont coupées par les fenêtres cintrées du porche présentant au-dessus un fronton brisé "à oreilles" tandis que le mur, au milieu duquel des ouvertures appariées, est régularisé par des balustres jumelles. La nef est également percée de fenêtres plein cintre bordées de demi-colonnes et dont le socle présente des niches.

Après la Révolution, l'église fut fermée en 1921 et le bâtiment utilisé comme dépôt. Le clocher, le dôme et les toits à chatior furent démolis. Ce n'est qu'en 1989 qu'elle retourna dans les mains des autorités du diocèse d'Omsk-Tara. L'église a été par la suite restaurée.


Image

Image

Image

Bill

Messagepar Bill » jeu. nov. 27, 2008 10:36 pm

Image Image

La chapelle Saint-Sérafin et Saint-Alexis au bord de l'Om et du pont du Jubilé (images éditions Arena) - à droite, le jour de la Fête de la ville, la rue Lénine (la perspective Lioubinski) est envahie de monde.


Image

Une vue de la chapelle d'origine et de l'ancien pont sur l'Om sur une carte postale datant des années 1910.


Bâtie en 1907 selon un projet de l'architecte A.D. Kriatchkov, la chapelle consacrée à Saint Sérafin Thaumaturge de Sarov et à Saint Alexis métropolite (le saint patron du tsarévitch-héritier Alexis, commandant-en-chef de la troupe des Cosaques de Sibérie) est située en rive droite de l'Om et à l'une des extrémités du dernier pont qui franchit la rivière (un ancien pont métallique, l'actuel pont du Jubilé reconstruit en 1967) avant la confluence avec l'Irtych. Cette chapelle (Серафимо-Алексеевская часовня) dépendait à l'origine de la paroisse de l'église de la Mère-de-Dieu "Joie de tous les affligés" de l'hôpital militaire que nous venons de voir. Dans cette chapelle brûlait la veilleuse d'icône en mémoire des habitants de la ville qui ont péri lors du conflit russo-japonais du début du XXe siècle. Comme l'église de l'hôpital, elle a probablement été fermée au début des années 1920 puis démolie en 1928, les matériaux étant récupérés pour le pavement du boulevard (l'ancienne perspective Lioubinski, l'actuelle rue Lénine). Elle a été reconstruite à l'identique au début des années 1990 (V.A. Dessiatov) et à nouveau consacrée en décembre 1994.

Image


Image

La chapelle vue en contrebas des marches qui mènent à la terrasse en rive droite de l'Om (photo (c) 2008 S.G. Koulichkine)


Image Image

Vues de la chapelle en hiver (photos (c) 2008 АРТ_АРТель)

Bill

Messagepar Bill » sam. nov. 29, 2008 6:30 pm

Image Image
(photos (c) 2007-2008 Subser/Станислав Восинский)

Image Dans le centre ville, entre la rue Lénine et la perspective K. Marx, la chapelle du Prophète-Saint-Elie (часовня во имя святого Илии Пророка) construite en 2001 à proximité de l'ancienne église Saint-Elie (1789) démolie en 1936 [A cet emplacement se trouve de nos jours un monument à Lénine qui domine le square des "Militants de la Révolution" avec un mémorial bâti sur un ancien cimetière allemand (où était enterré le fondateur de la seconde forteresse d'Omsk, Ivan I. Springer, grâce à qui fut transférée la capitale de la Sibérie occidentale de Tobolsk à Omsk). Ce square avec ses statues et ses grands pavés, au milieu duquel brûle la flamme éternelle, a été rénové en 2006.] A l'arrière-plan, la silhouette du théâtre lyrique (1981) avec son "toit-tremplin" caractéristique, qui jouxte le bâtiment ancien du Conseil municipal.


Image

Un panorama daté de 1898 montrant la place de l'église du Prophète-Elie et, à l'arrière-plan, la rivière Om (la chapelle Saint-Sérafin et Saint-Alexis n'a pas encore été bâtie près du pont de la perspective Lioubinski ).


Image

Une vue du début du XXe siècle montrant, en rive gauche de l'Om, l'église du Prophète-Elie et, dans le fond, le bâtiment de l'ancienne douma municipale. L'église du Prophète-Elie a été démolie en 1936.


Image Image

L'église du Prophète-Elie à gauche en 1889 (l'église, construite en pierre en 1789, a remplacé une église en bois plus ancienne) et à droite en 1936, année de sa démolition. De nos jours, une pierre gravée, située sur cet emplacement, évoque sa mémoire.


Image Image

La chapelle du Prophète-Elie (2001) en 2008. L'église détruite sera-t-elle reconstruite un jour ?

Bill

Messagepar Bill » sam. nov. 29, 2008 7:40 pm

Image Image

La chapelle consacrée à l'Icône-de-la-Vierge-d'Ibérie et à Saint-Serge-de-Radonège (часовня во имя иконы Иверской Божией Матери и преподобного Сергия Радонежского Чудотворца, ул. Ленина) domine la montée de la rue Lénine en allant vers le musée d'art Vroubel et le théâtre d'art dramatique, près du centre commercial Lioubinski. Cette chapelle, initialement érigée en 1867, rasée dans les années 1920, a été reconstruite et achevée en 1996 (architecte M.M. Khakhaev).

Image

La chapelle de l'Icône-de-la-Vierge-d'Ibérie en haut de la rue Lénine (photo (c) éd. Arena)


Image

Par une fin d'après-midi estival, une vue sur la contre-allée de la rue Lénine devant la chapelle (au loin, l'église Saint-Nicolas).


Image

Ligne d'horizon depuis le pont du Komsomol : de la gauche vers la droite, le clocher et le grand dôme de la cathédrale de la Dormition, le toit à zakomari de la chapelle de l'Icône-de-la-Vierge-d'Ibérie et la sculpture du "génie ailé" qui décore le fronton du théâtre académique d'art dramatique (photo (c) 2008 Subser).

Avatar de l’utilisateur
ouzdina
Messages : 303
Inscription : lun. déc. 10, 2007 10:18 pm
Localisation : lyon

Messagepar ouzdina » sam. nov. 29, 2008 9:30 pm

A droite on dirait en plus petit Родина-мать de Мамаев курган a Volgograd.

Image
Image

Bill

Messagepar Bill » sam. nov. 29, 2008 10:37 pm

ouzdina a écrit :A droite on dirait en plus petit Родина-мать de Мамаев курган a Volgograd.

C'est donc une composition sculpturale de S. Golovantsev, L. Semenov et V. Kostioukevitch (1987) qui décore la façade du théâtre académique d'art dramatique d'Omsk (Крылатый гений на фасаде академического театра драмы) installée lors des travaux de restauration du bâtiment menés à la fin des années 1980. Elle a remplacé une autre sculpture en bronze du sculpteur tchèque V. Vinkler (représentant probablement "Melpomene", muse du chant, de l'harmonie musicale et de la tragédie) qui ornait le théâtre (achevé en 1905), visible sur des photographies prises entre 1919 et 1933, mais qui a par la suite mystérieusement disparu sans laisser de traces.

http://www.omsk.edu.ru/_archive/uniomsk2001/140/geniy.htm (en russe)

La statue allégorique de la Mère Patrie de Mamaïev Kourgan à Volgograd, c'est tout de même autre chose... et surtout une autre échelle (85 mètres de haut !).

Image

Bill

Messagepar Bill » sam. nov. 29, 2008 10:38 pm

Image Image

Une autre chapelle, celle-ci dédiée à 3 grands saints guerriers russes, Saint-Georges-le-Victorieux, Alexandre Nevski et Dmitri Donskoï, élevée en mémoire de tous les disparus de la Grande guerre patriotique, se trouve sur le territoire du parc de la Victoire, en rive gauche de l'Irtych (3/4 km du centre ville en direction de l'aéroport, juste après le pont de Leningrad) (часовня во имя святых Георгия Победоносца, Александра Невского и Дмитрия Донского в парке Победы возведена в честь погибших в Великой Отечественной войне). Ce parc-mémorial regroupe divers monuments, dont ce bâtiment aux lignes épurées évocatrices du style russe ancien, érigé en 1996 (architectes G.E. Tchirkine, I.I. Bardytchev et A.I. Mitchourov, sculpteur V.A. Trokhimtchouk).

Image Image
(photos (c) 2005 Akhatovna, 2008 éd. Arena)

Note : il existe une autre chapelle-mémorial consacrée en l'honneur de Saint-Georges-le-Victorieux à Omsk. Elle se trouve dans la grande cour du bâtiment militaire de l'ancien Corps des Cadets (architecte M.M. Khakhaev, 1998).

Bill

Messagepar Bill » sam. nov. 29, 2008 11:14 pm

ouzdina a écrit :A droite on dirait en plus petit Родина-мать de Мамаев курган a Volgograd.

Bill a écrit :La statue allégorique de la Mère Patrie de Mamaïev Kourgan à Volgograd, c'est tout de même autre chose... et surtout une autre échelle (85 mètres de haut !).


Maintenant, et puisque je suis au parc de la Victoire à Omsk, profitons-en. Si tu en veux plus dans le style sculptures monumentales, il y a aussi celles-là, érigées aux deux extrémités de l'"Allée de la guerre" de 230 mètres de long et ornée de 18 monolithes de granit ornés de bas-reliefs : la Sibérienne et son fils (Сибирячка с сыном), une sculpture de 9 mètres de haut, qui a le regard tourné vers le Soldat vainqueur (скульптура Солдата-Победителя), un géant de 14 mètres porteur du glaive et des lauriers de la Victoire.

Image Image


Revenir vers « Ville à ville »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité