Tomsk (7)

Venez découvrir la Russie, toute la Russie!
Bill

Tomsk (7)

Messagepar Bill » mer. mars 25, 2009 12:09 am

Ville de Tomsk (mes photos datent d'octobre 2006 et juillet 2008 ) - je complèterai éventuellement ultérieurement les commentaires.

En redescendant du « Laguerny sad » vers le centre ville par des rues adjacentes à la perspective Lénine...

Image
Monument au révolutionnaire Arkadi F. Ivanov (né à Saint-Pétersbourg en 1882, fusillé par les Blancs près de Tomsk en 1918) visible rue Pirogov (du nom du célèbre médecin russe) à côté de l'école n° 32, non loin de la perspective Lénine / (Памятник Аркадию Фёдоровичу Иванову в начале ул. Пирогова, рядом со школой № 32)

Image Image
Dans la rue Oussov (du nom d'un académicien-géologue), on tombe sur ce curieux monument représentant un disjoncteur à haute tension de 500 kV situé devant le 8e bâtiment d'études de l'Université polytechnique de Tomsk (TPU) qui héberge notamment l'Institut d'électrotechnique (ELTI) - http://www.elti.tpu.ru/ / (Выключатель на 500 кВ рядом с 8 корпусом ТПУ (Электротехнический институт - ЭЛТИ), ул. Усова, 7)

Image
Monument au héros de l'Union soviétique Oleg V. Kochevoï (1926-1943) placé devant l'école n° 8, au 12 de la perspective Kirov. Oleg Kochevoï, un komsomol membre de la Jeune Garde, fut fusillé par les allemands dans une forêt près de Krasnodon, à l'âge de 17 ans / (Памятник Олегу Васильевичу Кошевому, герою Советского Союза, пр. Кирова)

Image
Mosaïque de l'époque soviétique d'une dizaine de mètres de long sur la façade d'un immeuble situé à l'angle de la perspective Kirov et de la rue Bélinski (n° 54) représentant des travailleurs du bâtiment (architectes, géomètres, maçons...)

Image
Située à l'angle des rues Kartachov et Gogol, à l'angle du jardin Bouff, l'église ou temple luthérien Sainte-Marie a été construite en pin en l'espace de deux mois, en 2006, lors de la tenue d'un sommet bilatéral Russie-Allemagne qui réunit cette année-là, à Tomsk, V. Poutine et A. Merkel. Le clocher fait 26 mètres de haut. Le premier temple luthérien à Tomsk date de 1856, reconstruit en 1864 : il était alors situé non loin de la Maison du Gouverneur (de nos jours la Maison des Savants), à l'entrée de l'actuel jardin municipal qui jouxte la place Novosobornaïa (on peut le voir sur une photo du XIXe siècle montrée dans la partie consacrée à cette place). Edifice nationalisé en 1920 puis fermé en 1930, cédé à des ateliers de ferronnerie puis à une usine de boisson avant sa démolition pure et simple en 1936 (on peut encore voir la maison du pasteur en bois dans le jardin municipal) / (Кирха Святой Марии в Буфф-саду, ул. Карташова, 28 )

Image
Derrière le temple luthérien, au carrefour avec la rue Verchinine, on peut voir, sur un mur aveugle de la Maison des oeuvres de la Jeunesse - l'ancienne Maison des Pionniers (1980) - cette mosaïque spectaculaire / (Мозаика на восточной стене здания Дворца творчества детей и молодёжи (бывшего Дворца пионеров), ул. Вершинина, 17)

Image
Le bâtiment de la Maison des oeuvres de la Jeunesse - ex Maison des Pionniers (1980) -, rue Verchinine (la flèche indique le façade où l'on peut voir la grande mosaïque) - photo (c) 2007 Maksim Votiakov - http://www.dtdm.tomsk.ru/ / (Дворец творчества детей и молодёжи, ул. Вершинина, 17)

Puisque nous sommes dans ce petit coin de Germanie en Russie, restons-y...

Image
Si l'on poursuit la rue Kartachov jusqu'à la rue de l'Armée Rouge (Krasnoarméïskaïa), on découvre sur la droite au carrefour, en retrait derrière un petit square, sise au n° 71 de la rue transversale, une splendide maison en bois bleue et blanche : il s'agissait autrefois de l'hôtel particulier du marchand G.M. Golovanov (vous vous rappelez de son magasin, qui devint le « Nijni Gastronom (n° 2) » ?) construit en 1902-4 sur un projet de l'architecte S.V. Khomitch. Elle devint la Maison régionale de l'enfance après la Révolution puis, à partir de 1996, le Centre culturel russo-allemand après une première restauration effectuée en 1994-1995. La dernière rénovation importante a été réalisée peu avant le sommet Russie-Allemagne qui s'est tenu en 2006 dans la ville (le centre a reçu à cette occasion la visite de la chancelière A. Merkel et du président V. Poutine, ainsi que des ministres de la culture des deux pays) - http://www.tomskergebiet.ru/ru/house.html / (Российско-немецкий дом («Дом с шатром»), бывший жилой дом купца Г.М. Голованова (областной Дом ребёнка во время СССР), на улице Красноармейской, 71)

Image Image
La Maison régionale de l'enfance, du temps de l'URSS (fragment d'une enveloppe illustrée des années 1970, coll. G.V. Gourshchenko)] / (Российско-немецкий дом («Дом с шатром»), бывший жилой дом купца Г.М. Голованова (областной Дом ребёнка во время СССР), на улице Красноармейской, 71)

Image Image

Image Cette maison, à la silhouette, aux volumes et aux façades complexes, se caractérise par l'utilisation à outrance des lignes architecturales du style national russe (on retrouve cette caractéristique dans la maison au n° 19 de la rue Bélinski que nous verrons plus loin). Le bâtiment avec sa toiture à chatior s'inscrit parfaitement sur un terrain boisé de sapins. La corniche est mise en valeur par des frontons de différentes tailles et de profils variés. La frise est ornée de motifs plats superposés, sculptés façon cartouches et rosaces. Bâtiment classé aux monuments historiques depuis 1974 / (Российско-немецкий дом («Дом с шатром»), бывший жилой дом купца Г.М. Голованова, на улице Красноармейской, 71)

Image Image
Le Centre culturel russo-allemand (ancienne maison G.M. Golovanov) / (Российско-немецкий дом («Дом с шатром»), бывший жилой дом купца Г.М. Голованова, на улице Красноармейской, 71)

Image
Le Centre culturel russo-allemand (ancienne maison G.M. Golovanov) / (Российско-немецкий дом («Дом с шатром»), бывший жилой дом купца Г.М. Голованова, на улице Красноармейской, 71)

Puisque nous sommes dans l'architecture en bois, profitons-en, c'est le moment où jamais car cette rue Krasnoarméïskaïa (qui s'appelait Soldatskaïa avant 1920) regorge de telles maisons - dont le nombre a tendance malheureusement à diminuer d'années en années - et dont voici quelques exemples représentatifs :

Image
Maison en bois à hauteur du n° 79 - note : en face, de l'autre côté de la rue, à l'emplacement d'une autre maison en bois disparue, on a construit une monstruosité en briques... / (Деревянный дом на улице Красноармейской, 79)

Image Image
Dans l'autre sens de la rue, après le Centre culturel russo-allemand, aux n° 67 et 67a, apparait une autre ensemble de maisons en bois au décor richement sculptées, bâtisses à l'origine construites par l'adjudant-chef en retraite et marchand de 2e guilde Léontii D. Jéliabo entre 1896 et 1903 sur un lopin de terre lui appartenant. C'est en 1903 que l'architecte P.P. Fédorovski construisit pour le marchand sa maison principale, la plus intéressante et la plus originale. Le charme de cette demeure consiste en l'association de la simplicité du projet alliée aux détails surprenants des formes du décor. En effet, le volume du corps central, ramassé, carré dans son plan, semble s'épanouir dans les airs avec son envolée de tourelles. Le contour simple du bâtiment est enrichi de deux échauguettes d'angle ornées de grandes fenêtres aux encadrements sculptés et aux frontons triangulaires. Les murs simples du corps principal sont rythmés par des ouvertures aux chambranles sculptés qui s'accordent harmonieusement avec les échauguettes d'angle. On pourrait presque imaginer que le bâtiment n'est qu'un piédestal pour la tourelle centrale couronnée d'un haut toit à chatior de forme évasée. Les grillages en bois dans les frontons sont sculptés avec des motifs à ornement végétal. On portera attention aux acrotères de ces frontons : ceux-ci représentent des oiseaux de feu stylisés (notez que, sur la photo de droite, un oiseau-de-feu s'est envolé...), animaux tout droit issus de contes populaires russes, ou encore des volutes sculptées au niveaux des tourelles d'angle dont les petits chatiors enlevés donnent à la toiture cette grâcilité si spéciale. Les formes traditionnelles de l'architecture russe se marient ici aux éléments du baroque (par exemple aux niveau du couronnement des chambranles). Une véritable oeuvre d'art qui démontre une grande maturité et un grand talent dans la maîtrise du projet et son exécution / (Ансамбль домов купца Л.Д. Желябо, «Дом с жар-птицами», ул. Красноармейская, 67, 67а)

Image
La Maison Jéliabo, au n° 67a de la rue Krasnoarméïskaïa / (Дом купца Л.Д. Желябо, «Дом с жар-птицами», ул. Красноармейская, 67а)

Image Image
Détails de la Maison Jéliabo, au n° 67a de la rue Krasnoarméïskaïa / (Дом купца Л.Д. Желябо, «Дом с жар-птицами», ул. Красноармейская, 67а)

Image
Image De l'autre côté de la rue, après l'intersection avec la rue Guertsen, au n° 68, une autre maison en bois originale, celle construite en 1917 par l'architecte V.F. Orzhechko pour le professeur B.A. Bystrzhitski. Architecture impressionnante et un peu prétentieuse avec un contour compliqué et une tourelle d'angle coiffée d'un haut chatior. Le sommet des frontons est couronné de têtes de dragons (ou de chevaux ?) stylisées. Ici, les motifs toujours empruntés à l'architecture du bois traditionnelle russe, sont de style plus moderne et purement décoratifs. D'après des spécialistes de l'art, l'architecte Orzhechko aurait puisé son inspiration dans la construction des églises médiévales en bois du XIIe siècle de la ville de Borgund, au nord de la Norvège (photo (c) 2007 P. Andrioushchenko) - en insert, dessin sur une enveloppe illustrée, URSS, années 1970 / (Жилой дом Быстржицкого, «Дом с драконами», ул. Красноармейская, 68 )

Image Image
La « maison aux dragons », au 68 de la rue Krasnoarméïskaïa / (Жилой дом Быстржицкого, «Дом с драконами», ул. Красноармейская, 68 )

Par la rue Guertsen ou, en revenant sur nos pas, par la rue Kartachov, on peut rejoindre la rue Dzerzhinski.

Image Image
La rue Félix Dzerzhinski s'appelait jusqu'en 1929 Préobrazhenskaïa (de la Transfiguration). Au milieu du square Iarlikovsk, à hauteur de l'immeuble n° 26, se dresse de nos jours la chapelle de la Transfiguration-du-Seigneur construite en 2003 en mémoire des liquidateurs de Tomsk appelés en renfort lors de l'accident nucléaire de la centrale de Tchernobyl en Ukraine et depuis disparus. Comme on peut s'en douter, à cet endroit existait, à la fin du XIXe siècle, au carrefour des rues Préobrazhenskaïa (Dzerzhinski) et Iarlikovskaïa (Kartachov) une église de la Transfiguration, également appelée Iarlikovskaïa du nom du marchand qui finança sa construction, église démolie dans les années 1930-1940 / (Часовня Преображения Господня в память о томичах-ликвидаторах аварии на Чернобыльской АЭС, на ул. Дзержинского)

Image Image
Fresque ornant le mur extérieur est de la chapelle - photo (c) 2007 Maksim Votiakov. A droite, l'ancienne église de la Transfiguration (Iarlikovskaïa) à la fin du XIXe ou début du XXe siècle / (Восточная стена Преображенской часовни на улице Дзержинского / Ярлыковская церковь, конец XIX - начало ХХ века)

Image
Un peu plus loin, au n° 21 de la rue Dzerzhinski, une belle maison en bois récemment restaurée / (Дом по улице Дзержинского, 21)

Image
Un peu plus loin, au n° 21 de la rue Dzerzhinski, une belle maison en bois récemment restaurée / (Дом по улице Дзержинского, 21)

Image
Un peu plus loin, au n° 21 de la rue Dzerzhinski, une belle maison en bois récemment restaurée (photo (c) 2007 Maksim Votiakov) / (Дом по улице Дзержинского, 21)

Image
En suivant, au n° 18 de la rue Dzerzhinski... / (Дом по улице Дзержинского, 18 )

Image
En suivant, au n° 16 de la rue Dzerzhinski... / (Дом по улице Дзержинского, 16)

Image
Et puis au n° 9 de la rue Guertsen... / (Дом по улице Герцена, 9)

Bref, on a l'embarras du choix... Mais nous en verrons d'autres, en particulier rues Bélinski et Gagarine, dans l'ancien quartier tatar et autour de la colline de la Résurrection !

Bill

Messagepar Bill » ven. mars 27, 2009 11:13 pm

La rue Bélinski (qui porte le nom du critique et publiciste russe depuis 1912, auparavant rue Ofitserskaïa) est une longue voie parallèle à la perspective Lénine, située entre la rue Outchebnaïa et la perspective Frounzé et croise, en allant du sud vers le nord, les rues Pirogov, Oussov, Kirov, Kartachov et Guertsen (environ 2 km). Plusieurs bâtiments intéressants jalonnent cette voie. Nous en avons retenu quelques-uns.

Image
Le premier, situé au n° 40, à l'intersection des rues Bélinski et Kartachov, est le celui qui abrite le tout jeune théâtre privé d'art dramatique « Versiya » qui a ouvert ses portes fin 2006 / (Драматический театр «Версия», ул. Белинского, 40)

Image Image
Le théâtre privé d'art dramatique « Versiya » et sa façade ornée de bas-reliefs : des moulures représentant les grands auteurs que furent Pouchkine, Tchékhov et Lermontov / (Драматический театр «Версия», ул. Белинского, 40)

Image
Un peu plus bas dans la rue, au n° 19, on tombe d'admiration devant une belle et ancienne maison en bois richement décorée. Il s'agit de l'hôtel particulier de S.V. Khomitch construit entre 1904 et 1914, période pendant laquelle l'architecte et sa famille vécurent à Tomsk. Et comme la maison était grande, une partie des pièces était louée comme appartements privés. Nationalisé en 1923, le bâtiment fut par la suite cédé au propriétaire d'une charcuterie, I.F. Kitts. A partir de 1924 s'y installa le lycée technique d'exploitation des chemins de fer et, plus tard, un foyer d'étudiants de l'Université TGU. A la fin des années 1930, il y avait là des logements pour des médecins et des chargés de cours à l'Institut de Médecine. La Maison de l'Enfance n° 3 occupa longtemps le bâtiment, ainsi que, jusqu'en 1985, l'hôpital régional pour enfants. Par décision du gouverneur de la région, l'immeuble était restauré à la fin des années 1990/début 2000 et retrouva son aspect d'origine. De nos jours, le bâtiment est occupé par le département des autorisations de licences et certifications médicales et pharmaceutiques de l'oblast de Tomsk / («Лицензионная палата», бывший особняк и доходный дом архитектора С.В. Хомича, ул. Белинского, 19)

Image
Le bâtiment en bois, aux volumes et à l'architecture complexe, repose lui-même sur un socle en pierre. La partie haute est surchargée de nombreux frontons de formes diverses : rectangulaires, demi-circulaires ou en forme de barrique. La toiture est coiffée de chatiors pointus couronnés. Les angles coupés du bâtiment sont régularisés par des échauguettes à facettes posées sur des supports sculptés, coiffées de dômes à toiture en écaille. On ne peut rester indifférent devant la richesse incroyable du décor sculpté avec les hautes fenêtres, les dômes à écailles, les chatiors, les tourelles, les flèches, les kokochniks, la corniche découpée... On retrouve dans l'aspect du bâtiment une certaine influence de l'architecture religieuse et, dans son achèvement compliqué, se fait sentir la stylisation la plus récente des motifs traditionnels russes / («Лицензионная палата», бывший особняк и доходный дом архитектора С.В. Хомича, ул. Белинского, 19)

Image
(cliquer pour voie une vue élargie)
Détail de la façade de l'hôtel particulier de S.V. Khomitch, au n° 40 de la rue Bélinski / («Лицензионная палата», бывший особняк и доходный дом архитектора С.В. Хомича, ул. Белинского, 19)

Image
L'hôtel particulier de S.V. Khomitch, au n° 40 de la rue Bélinski / («Лицензионная палата», бывший особняк и доходный дом архитектора С.В. Хомича, ул. Белинского, 19)

Image
En poursuivant rue Bélinski, après l'intersection avec la rue Guertsen, on passe devant l'hôtel « Spoutnik » qui est juste à côté du stade « Troud » (nous sommes alors derrière le parc municipal, à l'est de la place Novosobornaïa - voir la vue aérienne de la place vue précédemment). Dans le fond, la tribune ouest du stade. Sur le panneau, l'équipe de football du « Tom » qui joue en première ligue du championnat russe dont c'est ici le terrain officiel. Ce stade multidisciplinaire de 15000 places, situé au centre ville, fut à l'origine ouvert en 1929 et portait le nom de « Stade de l'union des syndicats », puis « Médik » jusque dans les années 1950, « Bourevestnik » pendant 3 ans et, à partir de 1958, « Troud ». Il a été reconstruit dans les années 1990/2000. Une partie du terrain peut être loué pour des manifestations privées. L'hiver, une patinoire est ouverte au nord du terrain. Il appartient en partie à la ville, en partie à la région et en partie au club de foot « Tom » / (Стадион «Труд», домашный стадион томской футбольной команды «Томь», ул. Белинского, 15/1)

Image Image
Image Près de l'entrée du stade « Troud », derrière l'enceinte, un monument a été dévoilé en 2006 pour commémorer l'accession de l'équipe du « Tom » en première ligue du championnat russe en 2005 - http://football.tomsk.ru/ - à droite, un autre monument que l'on peut voir dans la tribune du stade... celle du supporter du club de foot ! / (Стела в честь успешного старта футбольного клуба «Томь» в российской премьер-лиге / Памятник футбольному болельщику, стадион «Труд»)

On peut maintenant rejoindre la rue Sovietskaïa (Spasskaïa/Elanskaïa avant 1920), autre rue parallèle et plus proche de la perspective Lénine. C'est également une longue voie (plus de 3 km) qui va de la place Batienkov au nord (derrière la place Lénine) jusqu'à la rue Nakhimov au sud, près du « Laguerny sad ». La rue Sovietskaïa est empruntée dans sa partie nord et jusqu'à la perspective Kirov par plusieurs lignes de trams (n° 1, 2 et 3). Ce qui est étonnant, c'est qu'à deux pas de la perspective Lénine, on se retrouve ici dans une rue plutôt calme (mis à part le grondement des trams), bordée de maisons d'habitation dont de nombreuses en bois, notamment en allant vers la place Batienkov. On se croirait presque dans une rue de village !

Image
La rue du Soviet et ses voies de tramways dans sa partie nord, en hiver (photo (c) 2007 A. Danilov) - vue avant sa prochaine reconstruction / (Трамвайные пути на ул. Советской)

Voyons quelques bâtiments dans la partie centrale de cette rue.

Image
Image Nous commencerons par l'église Saint-Alexandre Nevski située à l'intersection avec la rue Guertsen (autrefois Alexandrovskaïa), non loin de la perspective Lénine (à hauteur de la maternité n° 1), au sud de la place Novosobornaïa. Cette église a été initialement construite entre 1856 et 1877 dans le style néogothique par l'architecte A.P. Bekhter, grâce à l'appui financier du négociant M.E. Chélabine. Elle devait servir à la fois de temple paroissial et d'église pour l'établissement pénitentiaire voisin (la Maison d'arrêt n° 2) auquel elle était reliée par une galerie au niveau du premier étage par où passaient les prisonniers pour assister aux services religieux depuis un balcon spécialement aménagé. Mais son style germanique ne plut pas au maire d'alors (il faut dire que le temple luthérien était alors situé à proximité) et Z.M. Tsyboulski, un riche propriétaire de mines d'or, décida de la faire reconstruire en 1880 dans le style russo-byzantin par l'architecte V.V. Khabarov qui y introduit un nouveau décor néo-russe et une double série de 5 coupoles. L'église fut consacrée cette année-là en l'honneur de l'ange gardien du tsar Alexandre II. Puis elle fut fermée en 1920 après la Révolution, ses dômes démolis, son décor détruit. L'intérieur fut divisé sur deux niveaux. Elle servit par la suite de local d'archives puis hébergea longtemps une imprimerie (de 1929 à 1980) et enfin une librairie. Ce n'est qu'en 1992 que l'ancienne église et une partie des locaux de l'ancienne prison ont été attribués aux autorités religieuses qui y installèrent en 1994 le séminaire de Tomsk fermé depuis près de 70 ans (il y restera jusqu'en 2002 avant de déménager dans un nouveau bâtiment situé à coté de la cathédrale de l'Epiphanie, dans le centre ville). Rénovations importantes en 2002-2004 et restauration des coupoles. L'église abrite depuis 1998 une icône sacrée du prince Alexandre Nevski ainsi que quelques reliques (photo (c) 2005 P. Andrioushchenko) / (Храм во имя святого благоверного князя Александра Невского, ул. Герцена, 3)

Image
Situés à l'angle de la place Novosobornaïa et au croisement des rues Frounzé et Sovietskaïa, les luxueux bureaux bien éclairés la nuit (et bien gardés) de la société OOO « Gazprom Transgaz Tomsk » (OOO « Tomsktransgaz » depuis le 1er janvier 2008) appartenant à la société OAO « Gazprom ». C'est le bâtiment de l'ancien collège militaire des télécommunications fermé en 1999, institution qui s'était elle-même installée dans un ancien collège régional pour garçons (peu avant sa fermeture, en 1997, l'écroulement d'un étage de l'un des bâtiments du collège militaire construit dans les années 1950 avait provoqué la mort de 12 cadets et blessé 54 autres - aucun gradé ne fut accusé et aucun responsable condamné, au désespoir des parents des victimes... - un monument a été élevé en leur mémoire) - http://tomsktransgaz.ru/ / (Офис «Томсктрансгаз» в здании бывшего военного командного училища связи (ТВВКУС), бывшей губернской мужской гимназии, на Новособорной площади (на пересечении пр. Фрунзе и ул. Советской))

Image
Le bâtiment de l'ancien collège militaire à l'intersection des rues Frounzé et Sovietskaïa, vu la nuit. A l'angle de l'édifice, on peut voir les deux plaques commémoratives ci-dessous / (Офис «Томсктрансгаз» в здании бывшего военного командного училища связи (ТВВКУС), бывшей губернской мужской гимназии, на Новособорной площади (на пересечении пр. Фрунзе и ул. Советской))

Image Image
Image La plaque de gauche rappelle que ce bâtiment a été construit par l'architecte P.P. Naranovitch en 1896 et qu'il a hébergé jusqu'en 1920 un collège pour garçons. De 1920 à 1965, ce fut un collège militaire formant les officiers d'artillerie, puis de 1965 à 1999 une école militaire spécialisée dans les télécommunications. Le bâtiment a été restauré entre 2001 et 2005 aux bons soins de la société « Gazprom », son nouveau propriétaire. La plaque de droite rappelle que le collège de l'artillerie a formé 54 promotions d'officiers et envoyé sur le front pendant la guerre plus de 4000 d'entre eux, dont 46 sont devenus des héros de l'Union soviétique et un millier ont été honorés d'un ordre ou d'une médaille militaire. En 1945, le collège a eut le privilège d'être décoré de l'Ordre de l'Etoile Rouge. Par la suite, le collège des télécommunications a formé à son tour près de 10000 officiers / (Офис «Томсктрансгаз» в здании бывшего военного командного училища связи (ТВВКУС), бывшей губернской мужской гимназии, на Новособорной площади (на пересечении пр. Фрунзе и ул. Советской))

Image
Bel immeuble également en brique situé au n° 43 de la rue Sovietskaïa, en face des bureaux de « Tomsktransgaz » et à côté de ceux de l'agence de la banque VTB24, à l'angle de la place Novosobornaïa / (ул. Советская, 43)

Image
Image Intersection des rues Frounzé et Sovietskaïa : le bâtiment du Commissariat militaire de l'oblast de Tomsk (si vous avez envie de vous engager dans l'armée russe...) devant lequel passe un tramway de la ligne n° 2 / (Военный комиссариат Томской области, пр. Фрунзе 6)


A suivre : Tomsk partie 8

Avatar de l’utilisateur
sagne
Messages : 283
Inscription : lun. oct. 27, 2008 9:31 pm
Localisation : France ( Limousin )
Contact :

Messagepar sagne » ven. mars 27, 2009 11:30 pm

Bonjour Bill



Toutes les photos sont très belles...

Mais il est vrai que celles de L'hôtel particulier de S.V. Khomitch sont plus que magnifiques…
Une architecture hors du commun, mes yeux sont heureux d'avoir vu …
Merci encore et encore … ;)


Amicalement,
Sagne.
Plus nous serons ,plus nous saurons ...


Revenir vers « Ville à ville »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité