Tchéliabinsk (partie II)

Venez découvrir la Russie, toute la Russie!
Bill

Tchéliabinsk (partie II)

Messagepar Bill » mer. déc. 05, 2007 9:29 pm

II. La Kirovka ou l'Arbat de Tchéliabinsk (partie piétonne)


Image

Revenons vers la place de la Révolution et parcourons maintenant la rue Kirov, l'ancienne voie principale qui menait vers Oufa (Уфимский тракт) et qui descend vers la rivière Miass (улица Кирова, Челябинский Арбат, пешеходная зона «Кировка»). Cette longue voie piétonne pavée de 830 mètres de long, appelée l'Arbat (par analogie avec la rue piétonne de l'Arbat à Moscou), est une promenade appréciée des habitants de la ville et un lieu de rassemblement particulièrement prisé des jeunes. Les nombreux bancs, fontaines, monuments et sculptures de personnages du XIXe siècle disposées ça et là invitent à la flânerie. Le rue est bordée d'anciens immeubles et monuments historiques à l'architecture des XIXe/début du XXe siècles (mis à part un récent gratte-ciel qui détonne dans le paysage). Ici la porte d'entrée de la Kirovka portant les armoiries de la ville.


Image

« Nul n'est sensé ignorer la loi (закон) »... Ce moujik et son chien, fraîchement débarqués en ville, se doivent de connaître la réglementation locale ! Ironiquement placée devant le bâtiment de la douma municipale, « le promeneur » («Ходок во власть») est l'une des récentes figures en fonte/bronze qui ornent la rue Kirov, sculptures commandées par la municipalité au talentueux artiste Vladimir Polianski (скульптор Владимир Александрович Полянский). Se moquer du pouvoir et de ses fonctionnaires a toujours été une tradition culturelle en Russie... Mais il y a tout de même des limites. C'est en effet la deuxième version du livre de la loi qui est exposée devant le brave homme, la première, dont le texte se terminait par le mot «дышло»*, et qui n'avait pas vraiment l'assentiment du législateur, a curieusement été kidnappée par une nuit d'automne – ne me demandez pas par qui, cela reste un mystère (parait-il !). Quoiqu'il en soit, la morale de l'histoire et que faire de l'art et de l'humour sur l'Arbat de Tchéliabinsk peut vous coûter quelques plumes...

(*) du proverbe russe «Закон, что дышло» = La loi est comme un guidon : elle va là où tu le tournes (sous-entendu, chacun peut interprêter la loi comme il l'entend).

Note : on retrouve aussi des sculptures de Vladimir Polianski dans d'autres villes, comme par exemple dans la rue piétonne de l'Intercession à Nijni Novgorod. Site du sculpteur : http://www.74master.ru/


Image

Un peu plus loin dans la rue Kirov, voici « la Coquette devant son miroir » ou « l'Elégante » (кокетка с зеркалом / Модница, ул. Кирова), une autre statue en bronze de Polianski... placée devant la galerie marchande Pokrovski. C'est curieux, mais toutes les femmes ne peuvent s'empêcher de s'arrêter devant la glace...

Image
L'Elégante et les curieuses... (© 2004 Makiev)


Image Image

Quelques kopecks pour ce pauvre homme SVP ! Il paraît que jeter quelques pièces dans sa casquette et caresser son crâne dégarni vous apportera chance et prospérité ! Ce bomj (бомж ou SDF) de Tchéliabinsk attend votre bon coeur ! Pas de meilleur emplacement que devant une filiale de l'Alfa-Bank de la rue Kirov. Le sculpteur Polianski s'étant souvenu que la Direction de la banque n'avait pas donné un rouble pour la reconstruction de l'Arbat, il s'est dit que ce brave homme en bronze et en guenilles faisant l'aumône (Попрошайка / нищий со шляпой) placé devant leur porte pourrait les faire réfléchir... La banque a, quant à elle, protesté de peur que cet individu peu recommandable ne fasse fuir la clientèle ! Finalement, les esprits se sont apaisés. Quant aux quelques pièces qui tombent dans la casquette du pauvre homme, je ne saurais vous dire dans quelles poches elles finissent par disparaître !


Image

Moment de repos rue Kirov... les petits vieux aiment bien les bancs publics ! :) L'homme au chapeau et à la canne (Ветеран, une autre réalisation de Polianski), un citoyen soviétique vétéran de la deuxième guerre mondiale (la Grande Guerre Patriotique des russes, 1941-1945), a le regard fixé sur un monument situé de l'autre côté de la rue que nous découvrirons un peu plus loin.


Image

C'est au niveau du croisement des rues Kirov et de la Commune, dominant une petite place, que se situe la Poste principale (Почтамт, ул. Кирова, 161). Bâtiment à trois étages construit à l'origine en 1936 sur un projet de N.K. Foutoukov dans le style constructiviste, remanié dans les années 1998-2000 (T. Maievskaïa, A. Diakov) avec l'adjonction de deux étages supplémentaires et d'une tour carrée vitrée en angle (qui fait plus penser à une tour de contrôle d'un aéroport) dominant le quartier.


Image

На верблюде по Арбату! (A dromadaire dans l'Arbat !) Non loin de la Poste, au croisement de la rue Kirov et de la rue de la Commune, on peut voir cette autre composition toute récente du sculpteur Vladimir Polianski : un groupe de deux « vaisseaux du désert » (корабль пустыни), deux dromadaires en bronze buvant l'eau du ruisseau, accompagnés d'un enfant bachkir (верблюды с мальчиком-погонщиком). Le dromadaire (верблюд) est l'animal symbolique des voies caravanières par lesquelles, autrefois, transitaient les marchandises jusqu'à Tchéliabinsk (c'est aussi le le symbole qui figure sur les armoiries de la ville).

Image


Image

Au carrefour de la rue de la Commune et de la rue Kirov, au milieu d'un square de l'Arbat, en se dirigeant vers le mémorial de la flamme éternelle, se trouve le monument aux tankistes-engagés volontaires (памятник танкистам-добровольцам) qui honore ces héros de la Grande Guerre Patriotique (1941-1945). Vous souvenez-vous du regard de ce vétéran au chapeau et à la canne assis sur un banc ? Eh bien c'est le tankiste qu'il observe attentivement... le tankiste qui, lui, a le regard fixé vers l'ouest, vers le champ de bataille – et non vers ce magasin de vêtements pour adolescents situé de l'autre côté de la rue comme l'ont suggéré de méchantes langues... Sculpture en bronze de 5 mètres de haut sur piédestal qui symbolise l'union entre le front et l'arrière : l'ouvrier qui construit le char T-34 a déjà chaussé les bottes du soldat et porte le casque du tankiste. Monument inauguré en 1975 (sculpteur L.N. Golovnitski, architecte E.V. Aleksandrov) sur cette même place où, le 9 mai 1943, les combattants du 63e régiment blindé de l'Oural, composé de volontaires, prêtaient serment avant de partir pour le front combattre les nazis.

Il avait été proposé (notamment par le sculpteur Polianski) de déplacer ce monument un peu plus loin, à proximité de la flamme éternelle. Mais les autorités ont préféré créer une allée des héros (Аллея героев, composée de pierres en granit où sont gravés les noms des héros de l'Union Soviétique) entre le tankiste et le mémorial qui constitue une suite logique de cette avenue de la Gloire qui joint la rue Kirov à la rue Rossiiskaïa, sur laquelle on peut également voir le monument aux combattants russes des conflits plus récents. Les travaux ont été achevés pour le 60e anniversaire de la Victoire, en 2005.


Image

C'est sur l'avenue de la Gloire (бульвар Славы), perpendiculaire à la rue Kirov et qui débute par le monument aux tankistes-engagés volontaires (près de la Poste) que se trouve au milieu d'un square le mémorial de la flamme éternelle (Вечный огонь) récemment rénové pour les célébrations du 60e anniversaire de la Victoire (9 mai 2005). Le feu brûle ici depuis la veille du 20e anniversaire de la Grande Victoire, le 8 mai 1965, en mémoire des combattants de Tchéliabinsk morts sur le front pendant la Grande Guerre Patriotique (1941-1945). 20 ans plus tard, la place a été réaménagée et la flamme encadrée d'une étoile en fonte et d'une couronne de fleurs de chêne (sculpteur A.P. Koudriavtsev, archi. VL. Glazyrine et J.I. Rouvinov). A l'arrière-plan, on peut voir l'hôtel de l'administration régionale (Администрация Челябинской области, ул. Цвиллинга, 27).


Image

Toujours sur l'avenue de la Gloire (бульвар Славы), après le carrefour avec la rue Sovietskaïa, un autre monument récent (2004) dédié aux combattants russes morts lors des conflits en Afghanistan et en Tchétchénie (Памятник героям трех войн / монумент в память о жертвах локальных конфликтов). Le célèbre sculpteur local Viktor Mitrochine a représenté un aigle en cuivre aux ailes déployées (5 mètres d'envergure), perché à 10 mètres au-dessus du sol sur deux rochers en granit noir de Carélie que relie un anneau en bronze symbolisant la vie brisée par la guerre et portant l'inscription : « Доблестным сынам Отечества » (« Aux fils héroïques de la Patrie »).


Image

Revenons maintenant vers la Kirovka et allons à la rencontre d'autres personnages imaginés par le sculpteur Vladimir Polianski qui ornent l'Arbat. Une promenade en voiture conduite par ce sympathique cocher barbu du XIXe siècle (извозчик, сидящий в повозке), ça vous dit ? L'homme porte un regard sur son chien placé devant la carriole. Sur le toit du bâtiment à l'arrière-plan (une boutique de cuirs et de fourrures au n° 104 de la rue), vous apercevrez le ramoneur et son échelle (трубочист на крыше).


Image

Face au n° 92 de la rue Kirov, ce guitariste de bronze représente le barde Aleksandr Rozenbaum (Александр Pозенбаум, né en 1951 à Saint-Pétersbourg), musicien-poète bien connu en Russie, ici habillé en parachutiste. Posés à côté sur le banc, un verre de vodka, un morceau de pain et un bouquet de tulipes moulés en métal (композиция «Черный тюльпан»). La signification de cette composition de Vladimir Polianski (2004) : la sculpture fait référence à la chanson « la tulipe noire » du poète qui évoque les soldats russes disparus en Afghanistan (la tulipe noire étant le surnom donné à l'avion chargé d'aller récupérer les cercueils des soldats morts à la guerre). Une miniature de l'avion, en fonte, figure d'ailleurs à côté du chansonnier, sur une pierre ou sont gravées les paroles de la chanson fredonnée par le pilote de l'appareil à la macabre mission.

A l'arrière-plan, sur la façade d'une maison datant du début du XIXe siècle, mosaïque représentant le visage du général Vassili Blioukher (Блюхер Василий Константинович, 1890-1938 ) due aux artistes R.I. Gabrielian et V.I. Grigoriev, 1970). Blioukher fut un chef militaire de la Garde Rouge et le président du comité révolutionnaire de Tchéliabinsk après la Révolution de 1917, puis chef d'état-major des forces armées de la région et maréchal de l'URSS en 1935, victime des purges de Staline en 1938 (réhabilité par Khroutchev en 1957).

Image
Aleksandr Rozenbaum et « La tulipe noire ».


Image

C'est au carrefour de la rue Kirov et de la rue Karl Marx que s'est installé ce forgeron-gaucher de l'Oural qui vous montre son travail d'expert : il a en effet ferré les pattes d'une puce avec des chaussures à talons !! (кузнец-левша, подковавший блоху (на лапках блохи вроде не подковы, а даже туфли на каблуках)). Vous pouvez vérifier par vous-même ce travail d'orfèvre grâce à la loupe ! Note : en 2007, cette sculpture a été vandalisée et la main gauche tenant la loupe a été sciée ! Le monument a depuis été restauré.

Image Image
Détail de la sculpture du forgeron et de sa puce.


Image

Besoin de quelque chose ? Ce noble personnage vous invite à aller faire un tour à la galerie Kirovski (универмаг Кировский пассаж, ул. Кирова) au 88 de la rue Kirov pour trouver votre bonheur, à moins que ce ne soit dans son carrosse pour faire un tour de ville.


Image Image
A droite, le maire de Moscou, Iouri Loujkov.

Placée face au n° 86 de la rue Kirov, cette sculpture en bronze très originale du facétieux Polianski ne rappelle-t-elle rien aux habitués de Moscou ? ;) Explication : le 11 septembre 2004, date anniversaire de la ville de Tchéliabinsk, Iouri Loujkov, le maire de Moscou, était accueilli à Tchéliabinsk par le maire V. Tarassov (qui n'est d'ailleurs plus maire depuis 2005) et le gouverneur Soumine à l'occasion d'une réunion d'une association des villes de Russie. Visitant la « Kirovka » (grande fierté locale bien sûr), il a eu la surprise d'inaugurer cette oeuvre d'art symbolisant l'amitié entre les deux villes (et entre les deux maires) représentant un ballon de basket-ball (le sport-passion de Viatcheslav Tarassov) coiffé d'une casquette (le couvre-chef emblématique du maire de Moscou)... A l'arrière-plan, sur le parapet qui sépare la rue du jardin du théâtre, une autre sculpture en bronze : une jeune femme de notre époque lisant une histoire à son garçonnet.


Image

Un peu avant d'arriver au carrefour avec la rue du Travail, qui marque la fin de l'Arbat, se dresse au milieu de la rue ce monument élevé à la gloire de la cité (Стелла, посвященная основанию Г. Челябинска) : une colonne prolongée d'une flèche dorée et d'un ange qui rappelle la flèche de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Saint-Pétersbourg, l'ancienne capitale de la Russie fondée par Pierre le Grand qui s'engagea dans la conquête de l'Oural ; sous l'horloge, les créneaux de l'ancienne forteresse de Tchéliaba (1736) ; au pied de la colonne les quatre représentants des peuples de la région vêtus à l'époque de la fondation de la ville : un tatar, un bachkir, un kazakh et un russe.


Image

Ce personnage du début du XVIIIe siècle assis sur un banc au milieu d'un petit square (фигура мужчины в цилиндре с бакенбардами – «Онегинская скамья»), face à la fontaine qui orne le bas de l'Arbat, semble tout droit sorti d'un roman de Pouchkine (à qui il emprunte d'ailleurs les traits). Avec ses favoris et son haut-de-forme, sa prestance de dandy, voici donc Eugène Onéguine... Ne manque plus que Tatiana...


Image

Voici donc la fontaine vers laquelle se porte le regard de notre personnage sorti d'un roman de Pouchkine : une large vasque à 3 étages coiffée par un groupe de 4 grâces en bronze, d'une hauteur totale de 5 mètres, nouvelle fierté des habitants de la ville (фонтан высотой 5 метров с бронзовыми феями на вершине - скульптурная композиция «Танцующие грации», венчающая фонтан «Утро»). A l'arrière plan on aperçoit les figures allégoriques ornant la façade du grand théâtre d'opéra et de ballet Glinka qui jouxte la rue Kirov.


A suivre Tchéliabinsk - Partie III
http://www.vivreenrussie.net/forum/viewtopic.php?t=8398

Revenir vers « Ville à ville »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité